Commission des finances

12 juillet 2017
 

J'ai été élu vice-président de la Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire, chargée du suivi du budget de l'Etat, et des activités financières de l'Etat qui y sont liées (comme par exemple le contrôle des participations de l'Etat).

Je suis honoré de la confiance qui m'est accordée par tous les membres de la majorité présidentielle LREM-MoDem qui se sont exprimés, sans aucune exception, en faveur de ma candidature.

J'oeuvrerai aussi au sein du Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques, dont je suis membre. Il s'agit d'un travail qui me tient en effet à cœur : trop souvent des politiques, parties de bonnes intentions, n'aboutissent pas aux résultats escomptés. Il faut donc avoir le courage de mesurer les effets de nos actions de façon claire, et avoir le courage d'effectuer les corrections nécessaires.

Cette semaine nous avons auditionné les anciens ministres C. Eckert et M. Sapin sur la sincérité du budget 2017, afin d'éclaircir les points d'attention soulevés par le rapport de la Cour des Comptes.

Nous avons aussi entendu Bruno Le Maire et Gérald Darmanin qui ont présenté leurs orientations. Le Ministre de l'économie a détaillé les 11 milliards d'euros de baisses d'impôts. Je suis intervenu lors de l'audition afin de souligner l'importance du contrôle et de l'évaluation lors de l'examen de la loi de règlement. J'ai aussi insisté sur la nécessité de compenser de façon responsable les collectivités territoriales face aux changements prévus en matière de fiscalité.

Je vous invite à visionner mon intervention ci-dessous, et à retrouver l'ensemble des discussions sur ce lien :

 
Jean-Noël Barrot