L'héroïsme d'Arnaud Beltrame

Le vendredi 23 mars dernier, à Trèbes dans l’Aude, la France a une fois de plus été touchée par une attaque terroriste. Quinze personnes ont été blessées, et quatre Français tués dans l’attentat. Parmi eux, le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a fait preuve d’un courage qui force notre admiration et notre reconnaissance. Arnaud Beltrame a pris la place d’un otage auprès du meurtrier, et s’est sacrifié pour que vivent, au-delà de l’otage rescapé, les valeurs qui lui étaient chères : le sens de l’honneur, le courage, le dévouement à sa patrie et aux Français. 

Le Président de la République lui a rendu hommage le 28 mars aux Invalides, à l’occasion d’une cérémonie émouvante à laquelle j’ai eu l’honneur d’assister. Nommé au grade de colonel à titre posthume, et fait commandeur de la Légion d’Honneur, Arnaud Beltrame a pris sa place au panthéon des héros français, et dans nos mémoires pour longtemps.

Je souhaite que ce sacrifice ne soit pas en vain, et que les valeurs dont il est le manifeste nous inspirent dans cette lutte implacable menée contre les forces du terrorisme. Je salue l’engagement de la gendarmerie et de la police nationale qui assurent notre sécurité quel qu’en soit le prix.

Jean-Noël Barrot