Le printemps de l'évaluation est arrivé !

Printemps.jpg

Engagement phare de la campagne d’Emmanuel Macron, la réforme de la Constitution poursuit un objectif majeur : rendre notre démocratie plus transparente et plus efficace. Pour alimenter ce projet de réforme, sept groupes de travail parlementaires ont été créés en septembre dernier, chacun d’eux portant sur un axe de renouvellement de notre vie publique. Celui dont j’ai été nommé président porte sur un sujet qui m’est très cher : l’évaluation des politiques publiques. L’objectif de nos travaux était de tracer les contours d’un futur organe d’évaluation parlementaire. C’est selon moi la clé de l’efficacité de notre démocratie : nos citoyens et nos élus méritent de savoir comment l’argent public est dépensé, et pour quels résultats. 

Nos réunions se sont tenues à un rythme hebdomadaire. Auditions de représentants d’organismes français, visioconférences avec les membres des offices parlementaires d’évaluation canadien et italien, et déplacements aux Etats-Unis et à Londres … Ces rencontres avec des experts de l’évaluation nous ont aidé à voir comment, dans notre pays, nous pourrions à notre tour créer un outil d’évaluation indépendant.

Les propositions des sept groupes de travail ont alimenté le projet de loi de révision constitutionnelle, présenté le 9 mai en conseil des Ministres. Il y est précisé que le Parlement doit pouvoir mieux « contrôler l’action du Gouvernement, et évaluer les politiques publiques », et que « les présidents de chaque assemblée établiront à l’avance un programme de contrôle et d’évaluation », afin de donner plus de visibilité à cette partie cruciale du travail parlementaire.

Les prochains mois seront donc décisifs pour concrétiser notre proposition, et doter notre Parlement d’un outil indépendant pour évaluer son propre travail. Pour donner corps à ce projet, et pour continuer d’alimenter notre réflexion, j’ai souhaité réunir parlementaires, universitaires, responsables d’administrations et citoyens à l’occasion d’un colloque intitulé « Le Printemps de l’évaluation », qui se tiendra le jeudi 28 juin prochain à l’Assemblée : n’hésitez pas à vous inscrire pour participer à cette journée d’échanges qui s’annonce passionnante !

Jean-Noël Barrot