Elections Européennes : Faisons de l’Europe une puissance verte

987.jpg

Au lendemain des conclusions du rapport alarmant de l’ONU sur la destruction de la biodiversité, le Président de la République a rappelé la nécessité d’une politique écologique ambitieuse et concernée. C’est la raison pour laquelle je soutiens les candidats aux élections européennes de la liste « Renaissance » , qui portent des propositions à la hauteur de l’enjeu pour faire de l’Europe une puissance verte.

C’est pour parler de ce projet pour l’Europe que j’ai invité le 7 mai à Jouy-en-Josas Gérald Darmanin, Ministre de l’action et des comptes publics, Catherine Chabaud, numéro 5 de la liste « Renaissance » et première femme à terminer un tour du monde à la voile, en solitaire et sans escale, ainsi que Pierre-Jean Baty, numéro 44 sur la liste et président des Jeunes Démocrates.

Il nous faut investir au moins 1000 milliards d’euros d’ici 2024 dans la transition écologique et solidaire pour répondre à l’urgence climatique. Pour permettre ce financement, la liste Renaissance propose l’alignement de 100% du budget européen 2021-2027 sur l’Accord de Paris couplé à l’arrêt des subventions pour la production d’énergie fossile. Nous souhaitons également que 40% des dépenses européennes servent à la transition contre 20% actuellement. Enfin, la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque Centrale Européenne (BCE) doivent se saisir pleinement de cette thématique écologique.

La création d’une structure bancaire à la hauteur de l’enjeu climatique est indispensable. Cette « Banque du Climat » permettra d’accompagner les investissements privés par des garanties financières.

En parallèle, nous devons accélérer le verdissement du secteur financier, comme nous avons commencé à le faire dans le cadre de la loi PACTE. Pour cela, nous créerons des labels européens de produits financiers pour faciliter les investissements et encourageons l’orientation annuelle d’1% de l’épargne privée vers la transition écologique.

Pour entrainer les autres pays dans cette voie, les futurs députés de la liste « Renaissance »  s’opposeront à tout accord de libre-échange avec des pays non signataires de l’accord de Paris.

Promouvoir une Europe verte, c’est également transformer l’agriculture et les modes de production. Nous souhaitons défendre le budget agricole pour assurer un revenu élevé à tous les agriculteurs. Les aides seront simplifiées et orientées en priorité vers les exploitations à taille humaine. Nous prônons également l’orientation des aides agricoles vers les modèles propres et respectueux du bien-être animal partout en Europe. Les objectifs sont clairs : augmentation massive du verdissement, doublement des surfaces en bio, zéro bête nourrie aux OGM, zéro pesticide au-dessus des zones d’eau potable, fin du broyage des poussins. Le plastique non-recyclable sera interdit d’ici 2025 et les cosmétiques, détergents, peintures le seront d’ici 2020. D’ici 2021, nous sortirons du glyphosate et l’utilisation des pesticides sera divisée par deux d’ici 2025.

Le 26 mai, je vous invite à voter pour la liste «Renaissance » de Nathalie Loiseau pour faire de l’Europe une puissance verte.

Jean-Noël Barrot