Engagés contre les nuisances sonores !

9 millions de Français sont exposés à des niveaux sonores critiques pour leur santé, selon  un rapport de l’ADEME et du Conseil National du Bruit. Selon l'Agence de l'Environnement Européenne, les nuisances sonores sont à l'origine de 10000 décès par an.

Pour répondre à cet enjeu de santé publique, j’ai proposé avec plusieurs députés de nombreux amendements dans le cadre du projet de loi d’orientation des mobilités (LOM) pour lutter contre la pollution sonore.

Ce travail est le fruit de nombreux échanges avec les élus et les associations mobilisées contre les nuisances sonores, que j’ai invitées à une réunion de travail le 29 avril à l’Assemblée nationale. Un grand merci à l’ensemble des associations présentes ce jour-là : Ciel Calme de Magny-les-Hameaux, Riverains RER B Saint-Rémy, le Syndicat de défense des intérêts de Porchefontaine (SDIP) et le Mouvement Associatif anti-nuisances des riverains du RER A (MAARR).

Nous avons notamment affirmé la nécessité de renforcer l’information des citoyens et l’expertise de nos territoires en matière de bruit ainsi que la création d’observatoires locaux du bruit. Nous souhaitons que le France rattrape son retard dans l’application de la directive européenne de 2002 relative à l’évaluation et à la gestion du bruit dans l’environnement en accélérant la réalisation des cartes de bruit et des plans de prévention du bruit dans l’environnement en les annexant aux plans locaux d’urbanisme

J’ai aussi défendu une plus grande sévérité envers les conducteurs de deux-roues qui retirent les silencieux du pot d’échappement, l’instauration de « radars acoustiques » pour sanctionner le bruit des véhicules trop bruyant, la suppression des vols de nuit pour les avions les plus assourdissants et l’abaissement des seuils sonores autorisés ainsi que la prise en compte des vibrations dans la cartographie du bruit.

Je reste pleinement mobilisé sur ce sujet qui détériore la  qualité de vie et la santé de trop nombreux français, et ne manquerai pas de vous tenir informé des avancées éventuelles que j’aurais obtenues dans le cadre de la LOM.

Jean-Noël Barrot