Je défends la réalisation de la ligne 18

IMG_1523.JPG

Depuis mon élection, j’ai rencontré l’ensemble des acteurs qui gravitent et œuvrent au développement du projet économique et d’aménagement de l’Opération d’Intérêt National Paris Saclay : Société du Grand Paris, Préfet de Département et de Région, Ministères concernés, Établissement d’aménagement EPAPS, Région Ile de France, maires et élus locaux, associations d’entreprises, responsables associatifs. Ces rencontres ont conforté mes convictions concernant la ligne 18 du Grand Paris Express, véritable colonne vertébrale de l’Opération d’Intérêt National, qui doit relier Orly à Versailles-Chantiers.

Convaincu que cette ligne est indispensable à l’unité, l’équilibre et le développement de l’OIN ; qu’elle est la condition nécessaire d’une attractivité économique et résidentielle durable du territoire de Versailles-Vélizy-Saint Quentin en Yvelines ; qu’elle est la condition d’un aménagement équilibré du site de Satory ; que les industries de pointe et centres de recherches ne se développeront pleinement qu’en étant bien desservis par des infrastructures de transport et bien reliés au pôle d’enseignement et de recherche d’Orsay Palaiseau et à Orly ; que l’accueil des Jeux Olympiques ne peut que renforcer cette exigence, je suis fortement mobilisé aux côtés des élus du territoire pour défendre ce projet.

Très attaché à la qualité de notre cadre de vie assurée notamment par le Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse, je suis et resterai vigilant à ce que la vocation agricole et environnementale du plateau soit préservée, à ce que les nuisances d’une telle infrastructure soient réduites au maximum. Présent aux côtés des élus locaux le 7 octobre à Versailles Chantiers et le 16 sur le site Thalès de Guyancourt, j’ai également assisté le 18 novembre aux côtés des députés Amélie de Montchalin et Cédric Villani aux Assises de la Mobilité du plateau de Saclay.

Jean-Noël Barrot