Mobilisé pour lutter contre les nuisances sonores en vallée de Chevreuse

Le 10 décembre dernier, j’étais à la mairie de Dampierre en Yvelines au cœur du Parc naturel régional avec Michel Heuzé, Sous-Préfet de Rambouillet, Jean-François Raynal, Vice-président du conseil départemental en charge des Mobilités, les représentants de la gendarmerie et les maires de la vallée pour trouver une issue favorable au problème des nuisances sonores que subissent quotidiennement et depuis de nombreuses années les habitants de la vallée.

Si, comme l’a rappelé Michel Heuzé, la liberté de circulation est un droit fondamental, les excès de vitesse et la modification des pots d’échappement de certains véhicules, en particulier les deux roues motorisées, sont interdits, dangereux et nuisent fortement à la qualité de vie des habitants.  Les services de gendarmerie présents ont rappelé la nature de leurs interventions, en particulier la multiplication des contrôles aux abords des Vaux de Cernay, certes utiles, mais insuffisants.

A l’issue d’une réunion riche d’échanges et de propositions, plusieurs points d’avancée concrets ont émergé dont deux principaux :

-          le Département a indiqué solliciter de la part de l’Etat l’autorisation d’installer un radar tronçon dans les 17 tournants.

-          j’ai proposé de réactiver une proposition de loi visant à lutter contre les nuisances de certains engins motorisés en donnant des outils de lutte plus efficaces aux forces de l’ordre vis-à-vis des contrevenants « exagérément bruyants ». Amendée et votée en première lecture par l’Assemblée nationale le 15 juin 2016, mais jamais examinée par le Sénat, cette proposition de loi vise notamment à augmenter le montant de l’amende pour la rendre réellement dissuasive.

Jean-Noël Barrot