Mobilisé pour la ligne 18

La ligne 18 du métro automatique est indispensable à l’unité, l’équilibre et le développement de l’Opération d’Intérêt National (OIN). Elle doit être réalisée au plus vite et dans l’intégralité de son tracé, pour garantir durablement l’attractivité économique et résidentielle de Versailles-Vélizy-Saint Quentin en Yvelines. C’est le sens du message que j’ai renouvelé à Michel Cadot, Préfet de Région, le 22 octobre dernier.

Le 25 octobre j’ai également rencontré Thierry Dallard le nouveau Président de la Société du Grand Paris, auquel j’ai soumis l’hypothèse d’un passage au sol de la partie de ligne prévue en viaduc, le long de la RD36. Cette hypothèse présenterait l’avantage d’une meilleure intégration paysagère au droit des zones urbanisées et du golf national, d’un gain de temps et d’un moindre coût.

Conscient de la saturation totale de certains axes aux heures de pointe, j’ai demandé au Préfet de Région d’organiser avant la fin de l’année à l’échelle de l’OIN une réunion avec l’ensemble des acteurs directement concernés pour y apporter des solutions de court moyen terme. 

Ligne 18.jpg
Jean-Noël Barrot