Crise des gilets jaunes : à l’écoute de chaque citoyen, aux côtés des forces de secours et de sécurité.

JNB Castaner.jpg

La crise des gilets jaunes a révélé un malaise profond, ancien, trouvant ses racines dans 30 ans de renoncements, de recul face aux réformes, et de politiques générant toujours plus de dette, toujours plus de dépenses publiques, toujours plus d'injustices sociales et territoriales, à l’origine de toujours plus de défiance vis-à-vis du pouvoir politique.

Notre responsabilité collective est de recréer la voie du dialogue, de l’apaisement et de la confiance qui seule permettra d’engager dans la sérénité les réformes profondes dont notre pays a besoin.

Ma permanence parlementaire est ouverte à toutes celles ceux qui souhaitent exprimer leurs propositions, leurs idées, leurs inquiétudes. N’hésitez pas à m’envoyer mails ou courriers, qui affluent depuis plusieurs semaines et auxquels je réponds systématiquement. Venez proposer, échanger, débattre lors des réunions publiques que j’organise chaque mois dans une commune de la circonscription, sur un thème d’actualité législative.

Durant cette crise des gilets jaunes, j’ai condamné avec fermeté l’atteinte aux symboles de la République  et les violences inacceptables qui ont été commises. Je me suis rendu sous l’Arc de Triomphe à l’occasion de la cérémonie exceptionnelle de ravivage de la flamme organisée le 4 décembre dernier. J’ai accueilli le 6 décembre le Ministre de l’Intérieur à Satory pour saluer et remercier les forces de sécurité : gendarmes et policiers. A l’occasion des fêtes de la Sainte Barbe, j’ai enfin eu l’occasion de remercier les pompiers des centres de secours de Vélizy et de Versailles et, en leur nom, l’ensemble des sapeurs-pompiers professionnels et volontaires pour leur courage et leur dévouement.

Jean-Noël Barrot