Engagé sur les transports et mobilités

Le projet de réaménagement de la gare de Saint-Rémy-lès-Chevreuse, qui vise l’amélioration de la qualité de service de la ligne B du RER, suscite localement questionnement et mécontentement. J’ai souhaité réunir les acteurs du projet le 5 février dernier : RATP, Ile de France Mobilités et les représentants de la municipalité ont pu chacun exprimer leurs objectifs, contraintes et enjeux. Actuellement en cours d’enquête publique, les contours de ce projet devront être stabilisés cette année. Je mettrai mon énergie au service de la recherche d’un point de médiation afin de trouver une issue favorable.

Le 5 février dernier également, j’étais aux côtés de Jean-Marc Le Rudulier, Maire de Buc et de Jean-François Raynal, Vice-président du conseil départemental en charge des mobilités, pour évoquer le problème de la traversée de Buc par la RD 938, source de pollution et de nuisances de plus en plus difficilement acceptables pour ses riverains. Nous avons évoqué diverses hypothèses, en particulier celle de la réalisation du barreau Sud, contrainte par la réalisation préalable de l’échangeur RD91/N12 à Satory. Là encore je suis déterminé à œuvrer à vos côtés et celle de vos représentants municipaux pour trouver un point d’entente conciliant amélioration du cadre de vie et préservation de l’environnement.

La question des mobilités en Région Ile-de-France est un sujet majeur d’aménagement et de développement durable. Dans la circonscription, les enjeux liés à une meilleure fluidité du trafic routier, l’amélioration des conditions de circulation des RER, le développement des modes de transport doux sont essentiels pour garantir l’attractivité économique et résidentielle durable de notre territoire. J’y veillerai attentivement.

Jean-Noël Barrot