Mobilisé pour faire de Toussus-le-Noble la vitrine de l'aérodrome du futur

Le 19 mars dernier, j’ai visité en compagnie du Maire Patrick Charles, le site de l’aérodrome de Toussus le Noble, et suis allé à la rencontre des acteurs de cette plateforme aéronautique unique en France.

En commençant par l’AFMAé, le centre de formation des apprentis (CFA) des métiers de l’aéronautique qui accueille chaque année des centaines de jeunes en apprentissage, en bac professionnel et BTS, pour former les techniciens aéronautiques de demain. Avec un taux d’insertion professionnelle supérieur à 90%, cette formation d’excellence correspond parfaitement aux besoins des plateformes aéroportuaires, constructeurs et compagnies aériennes.

J’ai pu ensuite mesurer les efforts de l’Union des Aéroclubs de Toussus (UAT) pour réduire les nuisances sonores en concertation avec les associations de riverain. Efforts qui devraient se traduire prochainement par la signature d’un accord avec toutes les parties prenantes. Je vais également appuyer le projet de l’UAT de renouveler la flotte des appareils par des avions de nouvelle génération, moins bruyants. Je me réjouis que, dans ce contexte, la Fédération Française Aéronautique (FFA) ait choisi Toussus pour accueillir le premier avion électrique, l’Alphaélectro, qui devrait y trouver résidence dès le mois de mai !

Avec un CFA d’excellence, 8 aéroclubs formant les pilotes de demain, des entreprises engagées dans la réduction des nuisances telle Hélix aéro, l’aérodrome de Toussus, véritable écosystème de l’aérien, dispose de tous les atouts pour devenir la vitrine expérimentale de l’aéroport du futur, écologique et innovant.

 

Jean-Noël Barrot