Pour une meilleure desserte de notre territoire

Satory.jpg

Le gouvernement a rendu ses arbitrages : la ligne 18 du Grand Paris Express arrivera à Versailles en 2030, conformément au calendrier initial. La ligne est donc « sauvée » et c’est une excellente chose. 

Toutefois l’urgence est aujourd’hui à la recherche de solutions pour améliorer à court et moyen termes la desserte du territoire autour de ce tronçon de la ligne 18 pour garantir son plein développement.

Le 24 avril dernier, j’étais à une réunion organisée par le Préfet de Région Michel Cadot sur la desserte des territoires autour de la ligne 18 avec l’ensemble des acteurs concernés. J’ai notamment rappelé la nécessité de réaliser dans les meilleurs délais :
-    le transport en commun en site propre (TCSP) entre le CEA Saint Aubin et Saint Quentin
-    l’échangeur RD91/RN12 à Satory
-    l’amélioration des conditions de circulation des RER B et C. 

En parallèle je reste mobilisé avec mes collègues de l’Essonne Amélie de Montchalin et Cédric Villani pour la définition d’un tracé de la ligne 18 sur le plateau en souterrain, compatible avec les enjeux de préservation des espaces naturels et agricoles.
 

Jean-Noël Barrot