Sous l’Arc de Triomphe pour le ravivage de la flamme du Souvenir

« Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas » disait le Général de Gaulle. À l'issue de la Première Guerre mondiale, la tombe du soldat inconnu fut installée sous l'Arc de triomphe, éclairée par une flamme éternelle pour qu'un hommage permanent soit rendu à toutes les forces, à tous les soldats ayant donné leur vie pour la liberté et pour la France.

Cette flamme est ravivée tous les jours à 18h30 depuis près d'un siècle, grâce à la mobilisation de l’association du Souvenir Français. J'ai eu l'honneur de participer à cette cérémonie empreinte d'émotion et de solennité avec les élèves de troisième de l' Etablissement Saint Jean Hulst de Versailles, et avec les élèves de CM2 des écoles de Chevreuse et leurs enseignants que je remercie chaleureusement de m'avoir invité à les accompagner.

Merci et félicitations à l’association du Souvenir Français, association mémorielle dont les dizaines de milliers d’adhérents permettent de créer ces moments exceptionnels de citoyenneté et de compréhension de notre histoire nationale.

Autre moment fort, j’étais à Velizy le 8 mai côtés des anciens combattants, des autorités militaires, des pompiers, des élus et représentants de l’Etat, pour rendre  hommage à nos disparus et témoigner à la jeune génération combattante toute ma reconnaissance.  
 

Jean-Noël Barrot