Plus de rapidité et des liens Yvelines-Paris resserrés grâce à la construction de la ligne 18 du métro !

18.png

Versailles a accueilli le 10 mai dernier une réunion de concertation menée par la Société du Grand Paris avec les territoires et les partenaires locaux. Ce fut l’occasion de rappeler les enjeux et le calendrier de ce projet qui facilitera les déplacements des habitants de l’Essonne et des Yvelines en assurant la liaison entre l’Aéroport d’Orly et Versailles Chantiers en passant par le pôle de recherche Paris-Saclay.

Ces 35 km de métro automatique, dont 14 en aérien, accueilleront chaque jour 100 000 voyages, passeront à travers 10 gares construites pour l’occasion, au sein de 13 communes concernées dans 3 départements.

Le calendrier de ce chantier titanesque s’échelonnera en 3 étapes. En 2026, la ligne Massy-Palaiseau et CEA Saint-Aubin sera mise en service, en 2027 ce sera le tour de la liaison Massy-Palaiseau et l’Aéroport d’Orly et enfin en 2030, la construction de la ligne 18 s’achèvera par l’ouverture de CEA Saint-Aubin et Versailles Chantier. 

Ainsi en 2030, le trajet entre Versailles Chantiers et l’Aéroport d’Orly ne sera plus que de 30 minutes contre 48 aujourd’hui. Le temps entre Massy Opéra et Châtelet sera réduit quasiment de moitié. Par ce projet, la société du Grand Paris Express permettra aux étudiants, aux travailleurs et à toutes les personnes qui voyagent de voir leur confort et leur liberté de mobilité amélioré.

Je reste totalement mobilisé pour que le passage du métro garantisse au mieux la préservation des espaces naturels et agricoles, plaidant notamment pour un passage au sol de la ligne entre Saclay et Chateaufort.

Jean-Noël Barrot